Ingalan

Ingalañ


Commerce équitable local et International.
Luttes et alternatives sociales et écologiques
Thomas Sankara : Nous encourageons l'aide qui nous aide à nous passer d'aide

Journée de lutte paysanne

vendredi 1er avril 2011, par Ingalañ

17 avril 2011 - JOURNÉE INTERNATIONALE DES LUTTES PAYSANNES

Enterrons le système alimentaire agro-industriel ! L’agriculture paysanne peut nourrir le monde !
Le temps est venu de changer radicalement le système alimentaire agro-industriel. La Via Campesina, mouvement représentant plus de 200 millions de paysans et paysannes à travers le monde, propose la souveraineté alimentaire comme moyen efficace et juste de produire et de distribuer de la nourriture dans toutes les communautés, toutes les provinces et tous les pays.

projections, manifestations, débats, il y en a sans doute pas loin de chez toi !

Journée de mobilisation à l’appel de l’organisation mondiale La Via Campesina, organisée en Bretagne par La Confédération Paysanne, Ingalañ, La Marmite, ...

Que va-t-il se passer en Bretagne avant, pendant et après la journée d’action ?

VENDREDI 15 AVRIL

SÉNÉ

17h00-19h00 : Musique du monde au marché bio avec le groupe SOADAN, dégustation des produits du marché.
20h30 : projection et débat salle Ty kelou.
« Terres à taire, histoire de soja ici et là-bas », documentaire français de 2010, 42 minutes.
Projection suivie d’une discussion avec Jean-François Guillemot, porte parole de la Confédération Paysanne 56 et Jean-Louis le Normand, élu à la chambre d’agriculture du Morbihan.

Organisé par l’Ecoopérative et l’association du marché bio de Séné.

SAMEDI 16 AVRIL

QUESTEMBERT

10h00 :Manifestation et pique-nique « Les banques affament la planète ! ».
Rassemblement à 10h00 place de la Mairie pour manifester face aux banques qui financent l’installation et l’agrandissement de porcheries et de poulaillers industriels responsables des dévastations liées à l’exploitation du soja. Pour échanger et sensibiliser les citoyens.

Organisé par La Confédération Paysanne, l’association La Marmite et Ingalañ.

BREST

19h00 – 23h30 : projections, débat et apéro-dinatoire au Bar l’Odyssée, 2 place Cheminant, St-Renan.
« Les Sahéliennes peuvent nourrir le Sahel », par l’association Afrique Verte.
Projection suivie d’un débat avec Yves Saint-Ilan de l’association Afrique Verte.
« Terres à taire : histoires de soja ici et là bas ».
Documentaire français de 2010, 42 minutes.
Projection suivie d’un débat avec Elise-Anne Nicolas.
Organisée par Ingalañ Bro Brest

DIMANCHE 17 AVRIL

QUESTEMBERT

14h30 : projections, débats et goûter au cinéma IRIS.
15h00 : “Noir Coton”, Burkina Faso : entre coton et souveraineté alimentaire.
Documentaire français de 2009, 54 minutes.
Projection suivie d’un débat avec Hervé Le Gal de l’association Ingalañ et Morgane Ody, Paysanne, organisation La Via Campesina.
17h30 : « Terres à taire : histoires de soja ici et là bas ».
Documentaire français de 2010, 42 minutes.
Projection suivie d’une discussion avec Anne Robic, co-réalisatrice et René Louail, Paysan et Conseiller Régional.
Organisé par La Confédération Paysanne, l’association La Marmite Ingalañ.
www.iris-cinema-questembert.com

AURAY

20h30 : Discussion et projections au cinéma Les Arcades.
L’association “Terre et liberté pour Arauco” est l’invitée d’Ingalan bro an Alre, avec Nestor Vega Salazar, président de l’association.
Projection d’un documentaire sur les Caïmanes, paysans du nord Chili expulsés de leurs terres pour cause d’exploitation minière au profit de multinationales étrangères.
Suivi de “Conflicto forestal”, 53 minutes, réalisé en 2009,
et “Mapuche Resiste”, 37 minutes, réalisé en septembre 2010.
Organisé par Ingalan Bro an Alre.

PLOUGASTEL-DAOULAS

heure ? : projection et débat à l’Espace Frézier.
« Terres à taire : histoires de soja ici et là bas ».
Documentaire français de 2010, 42 minutes.
Organisée par Ingalañ Bro Brest

RENNES

19H00 : La Vie Enchantiée.
Intervention de Terra Libra sur le thème du Mouvement des Sans Terre du Brésil
« Terres à taire : histoires de soja ici et là bas ».
Documentaire français de 2010, 42 minutes.
Organisée par Ingalañ Bro Roazhon

MARDI 19 AVRIL

LANESTER

20h00 : projection à la médiathèque de Lanester :
« Terres à taire : histoires de soja ici et là bas ».
Documentaire français de 2010, 42 minutes.
Organisé par les Amap de Lorient et Lanester, la Biocoop les 7 épis, l’Association Bioconsom’acteurs, avec la participation de Ingalan Bro an Alre.


« Terre à taire : histoires de soja ici et là bas »

Pour nourrir ses élevages de porcs, de volailles et de bovins, la Bretagne importe chaque année plus de 2 millions de tonnes de soja depuis le Brésil, l’Argentine et le Paraguay.

7 jeunes bretons, pour la plupart issus du milieu rural et enfants d’agriculteurs, se sont intéressés à cette dépendance, à ses causes et ses conséquences ici et là-bas. Pendant 1 mois ils sont partis à la rencontre des acteurs de cette filière, mais aussi de tous ceux qui sont laissés sur le côté et pâtissent de l’expansion incontrôlée du système soja.

« Terres à taire » donne la parole à des « sojiculteurs » du Paraguay, s’intéresse aux conditions de cette monoculture, et questionne les impacts socio-économiques, sanitaires et environnementaux de la filière…

De retour en Bretagne, le documentaire rappelle la situation de dépendance en protéines de notre modèle agricole, et met en lumière quelques alternatives.

En bref, le récit complet d’une filière agricole bien particulière, qui met en perspective le problème des pesticides, de l’accès à la terre et des interdépendances agricoles, et qui questionne notre modèle agricole breton et notre mode de consommation alimentaire.

"Noir Coton"

Noir Coton est un voyage dans la région cotonnière du Burkina Faso. Au gré des rencontres avec paysans, agronomes, syndicalistes, représentants du monde agricole, le film expose les enjeux d’une agriculture basée sur l’exportation et son articulation avec la souveraineté alimentaire du pays.

D’anciens agronomes de la compagnie cotonnière française nous exposent l’évolution de la filière alors que les représentants de la filière abordent les problématiques actuelles. Les politiques des institutions internationales (FMI, Banque Mondiale) ont incité à la privatisation et au démantèlement des filières agricoles déjà fragiles. Seule la filière coton, qui permet de faire entrer des devises dans le pays, a été soutenue et organisée.

Aujourd’hui en crise, et alors que la question de la souveraineté alimentaire est plus que

jamais d’actualité, les choix pour l’avenir de l’agriculture sont au coeur du débat, spécialement au Burkina Faso, qui a bâti son économie autour de l’exportation de la fibre de coton. Certains Paysans se résignent à voir leurs revenus diminuer, certains abandonnent le coton, d’autres nous montrent de nouvelles expériences pour essayer de diversifier leur activité et de s’en sortir.
Alors que, de surcroit, la culture intensive appauvrit les terres jusqu’à les rendre stériles,partisans des OGM, du Bio, ou d’autres techniques, se livrent une bataille scientifique, mais aussi idéologique.

Voir en ligne : Via Campesina

Accueil > Actus des réseaux > Journée de lutte paysanne
SPIP | squelette | | Mentions légales | Crédits | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0