Ingalan

Ingalañ


Commerce équitable local et International.
Luttes et alternatives sociales et écologiques
Thomas Sankara : Nous encourageons l'aide qui nous aide à nous passer d'aide

Ramène ta fourche

lundi 7 juin 2010, par webmestre

Il y a la mer, le soleil et... la terre ? Y’a de l’occupation dans l’air !

Vous n’êtes pas sans connaître les difficultés que peuvent rencontrer les paysanNEs à s’installer de nos jours.

Sophie est de celles-là. Depuis treize ans elle loue des terres agricoles qui entre temps sont passées en zone NAi, c’est à dire, « destinées aux activités et aux installations susceptibles de comporter des nuisances incompatibles avec l’habitat ».

Sophie est aujourd’hui menacée d’expulsion. Cette exemple met en avant la question de la mutation des terres agricoles en général et sur le littoral en particulier. Avant que l’herbe de ses vertes prairies ne soient transformées en parking ou en ZI, plantons des idées !

Le samedi 3 juillet 2010 à partir de 15h :
action, discussion-rencontre, restauration et concert.

Le dimanche 4 juillet à partir de 9h, marche jusqu’à la place du marché de Carnac.

 Comment arriver chez Sophie

Le terrain de Sophie se trouve sur la route qui mène de Auray à Quiberon et Carnac. C’est le deuxième chemin à droite après le Restaurant des Forges. Le lieu sera fléché.

 L’historique

Sophie souhaite s’installer comme paysanne avec des chèvres et faire de la transformation fromagère. Elle cherche pour cela une vingtaine d’hectares dans le Morbihan.
Depuis 1997, elle loue trois hectares de terres humides sur la commune de Carnac. Elle est inscrite au répertoire des installations depuis plus de six ans et a multiplié les démarches et recherches de terres. Mais les rares offres sont à des prix inabordables. En 2008, une ferme se libère à Languidic. Sophie demande l’intervention de la SAFER mais son dossier, bouclé en 20 jours, n’aboutit pas. La ferme est vendue en trois lots dont deux sortent du domaine agricole et un troisième pârt à l’agrandissement.
Sophie prospecte aussi à Locmariaquer, à Crac’h, à Ploemel et dans tout le pays d’Auray, mais en vain. En attendant de trouver mieux, elle décide alors de se pré-installer sur les terres qu’elle occupe à Carnac. Elle
achète un petit bungalow pour y abriter son local de transformation fromagère. Le propriétaire, en colère, demande alors son départ. Quelques semaines plus tard, Sophie reçoit un courrier de la mairie lui « conseillant de trouver un autre terrain », car celui qu’elle occupe est passée en 2000 zone « NAI », c’est à dire qu’il est destiné à devenir un zonning commercial.

SPIP | squelette | | Mentions légales | Crédits | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0