Ingalan

Ingalañ


Commerce équitable local et International.
Luttes et alternatives sociales et écologiques
Thomas Sankara : Nous encourageons l'aide qui nous aide à nous passer d'aide

Proramme Penn Da Benn envoi du matériel au Burkina

lundi 4 avril 2011, par Ingalañ Auray


La Région Bretagne avec l’Afrique de l’Ouest.

Le développement du coton biologique et équitable est au coeur de la coopération. Vendredi, un fourgon, donné par l’association Codegaz, chargé de tricoteuses professionnelles et familiales manuelles, d’un groupe électrogène et d’une bio bêche a quitté Auray de bon matin. Direction Tiéfora au Burkina Faso, une commune rurale de 40 000 habitants à 7 000 km d’ici. Un déplacement d’un mois, repoussé à cause des problèmes géopolitiques en Mauritanie et au Mali.

« On essaie de créer de la plus value sur place et non pas en bout de filière en Occident. On travaille en collaboration avec Ivatex, une coopérative burkinabé. L’égrenage, le cardage se fait là-bas. On veut y développer aussi le tricotage et trouver ensuite des débouchés en France. L’entreprise de Saint-Philibert « Papa pique et maman coud » a déjà acheté 13 tonnes de ce coton bio tout comme les Fileuses d’Armor de Quimper », précise Hervé Le Gal, porte-parole d’Ingalan et responsable du programme Penn Da Benn (d’un bout à l’autre).

Auray s’investit dans le projet

Deux tisserands de Peillac sont allés au Burkina en décembre dernier. Il va s’agir ensuite d’utiliser des tricoteuses semi automatiques qui nécessitent de l’énergie. « On a croisé pour cela notre programme avec celui de Jo le Guen « Vivre au village », qui a pour objectif de développer l’autonomie villageoise en carburant via la production d’huile végétale de jatropha », poursuit-il. Des formations sont programmées en septembre prochain.

Dans le cadre de sa politique de développement durable et pour aider Ingalan qui a une antenne alréenne, la municipalité a renouvelé sa convention pour trois ans avec le versement d’une subvention annuelle de 1 700 €, les autres partenaires financiers étant la Région, le Conseil général du Morbihan et la commune de Guéméné-sur-Scorff. Une trentaine de villages burkinabés peuvent potentiellement engager des échanges avec des communes bretonnes...

Voir en ligne : Ouest-France 04 avril 2011

Accueil > On parle de nous ... > Proramme Penn Da Benn envoi du matériel au Burkina
SPIP | squelette | | Mentions légales | Crédits | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0