Commerce équitable local et International.
Luttes et alternatives sociales et écologiques
Thomas Sankara : Nous encourageons l'aide qui nous aide à nous passer d'aide

Observateur international pour les Indiens

jeudi 2 janvier 2014, par Ingalañ Auray


Gurvan Nicol (à droite) avec Patricio Rivera Millapan, président de Pueblo Mapuche, Ayelen Tonko et Carolina Huenucoy, représentantes du peuple amérindien Kawésqar.

Gurvan Nicol est au Chili, mandaté par l’association Ingalan à l’occasion des procès de Mapuches.

L’initiative

Gurvan Nicol s’est envolé pour le Chili fin novembre avec Patricio Rivera, écrivain et journaliste, président de l’association Pueblo Mapuche à Paris. L’association aide notamment les Indiens mapuches du Chili dans les procès pour faire valoir leurs droits.

Gurvan a été invité plusieurs fois à Auray par Ingalan et avait été le premier observateur au Chili.

« Grâce au festival Mamm Douar et le concert de Manu Chao en juin dernier à Saint-Nolff, on a pu aider à financer nos actions de valorisation de coton bio au Burkina Faso, envoyer un observateur au Chili et aider à payer les honoraires d’avocats pour les Mapuches », explique Jean-Yves Le Mouillour, représentant Ingalan bro an Alré.

Gurvan Nicol a déjà rencontré les communautés mapuches, minorités indiennes. Ils ont pu s’exprimer à deux reprises lors de concerts de Manu Chao à Santiago.

Gurvan a pris des notes durant trois procès de Mapuches et a vécu son baptême du feu lors d’une manifestation devant la prison d’Angol : « Je me suis fait gazer et rouer de coups par les forces de l’ordre. »

Il a aussi enregistré des témoignages de certains amis de Patricio Rivera qui, comme lui, ont subi la dictature de Pinochet. Il a rencontré les Caimanes, une population du nord du Chili, menacée par l’effondrement d’un barrage... De retour à la mi-janvier, il fera un bilan lors d’une intervention publique.

« Je suis resté là pour coordonner la prochaine édition du festival Mamm Douar le 29 juin avec 14 groupes à l’affiche. Mais dans un an, on repartira tous les deux », espère Jean-Yves Le Mouillour.

Voir en ligne : Ouest-France 02 janvier 2014

Accueil > Groupes Locaux > Bro an Alre (Pays d’Auray) > Presse > Observateur international pour les Indiens
SPIP | squelette | | Mentions légales | Crédits | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0