Commerce équitable local et International.
Luttes et alternatives sociales et écologiques
Thomas Sankara : Nous encourageons l'aide qui nous aide à nous passer d'aide

Diwan. Une délégation Mapuche en visite

mercredi 12 décembre 2012, par Ingalañ Auray

De gauche à droite : Dora Vargas, enseignante d’espagnol au lycée Diwan, Jean-Yves Le Mouillour, association Ingalan. Patricio Rivera Millapan, Pueblo Mapuche. Gurvan Nicol et Ingrid Farias, Association Ingalan. Vincent Abaziou, adjoint a la culture.

La semaine dernière, Vincent Abaziou, conseiller municipal délégué à l’identité bretonne, rencontrait les représentants de l’association Ingalan d’Auray qui accompagnaient Patricio Rivera Millapan, invité de Dora Vargas. Dora Vargas, originaire de Bogota, en Colombie, aborde, cette année, avec les 65 élèves de terminale du lycée Diwan, la thématique Mapuche, « afin qu’ils puissent voir le monde d’une manière objective », justifie-t-elle.

« Expropriés par l’État chilien »

Patricio Rivera Millapan, alias « Plume dorée », est originaire du Chili. Il consacre sa vie à « sensibiliser et informer les peuples qui ne peuvent avoir écho via les quotidiens nationaux du génocide auquel cette communauté Mapuche tente de faire face ». « On a eu des appuis par les Corses, les Basques et les Bretons, on se sent aussi très solidaire du peuple palestinien, car tout est mis en oeuvre pour réduire à néant notre culture », explique-t-il. La communauté Mapuche est, affirme t-il, « victime d’expropriation par l’État chilien qui privatise ses terres au profit des multinationales, car c’est une région riche en minéraux, en forêts. La mer et l’eau douce sont également privatisées ». « Notre but est de défendre la terre et la nature. Si on continue à détruire notre terre mère, on s’autosuicide, on s’oppose à cette invasion des capitaux », continue « Plume Dorée » avant de terminer : « Avec 66% d’abstention aux dernières municipales, cela prouve que peuple ne veut plus de ces partis politiques, c’est pourquoi notre communauté veut créer sa propre nation, nos propres lois pour pouvoir mieux défendre notre nature, notre culture ».

Voir en ligne : Télégramme 12 décembre 2012

Accueil > Groupes Locaux > Bro an Alre (Pays d’Auray) > Presse > Diwan. Une délégation Mapuche en visite
SPIP | squelette | | Mentions légales | Crédits | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0