Commerce équitable local et International.
Luttes et alternatives sociales et écologiques
Thomas Sankara : Nous encourageons l'aide qui nous aide à nous passer d'aide

Un Indien Mapuche témoigne au lycée Diwan - Carhaix

vendredi 7 décembre 2012, par Ingalañ Auray


Patricio Rivera, président de Pueblo Mapuche

Peuple originel d’Amérique du sud dont le territoire couvre une partie du Chili et de l’Argentine, les Indiens Mapuche, dont la population avoisinerait les 1,5 à 2 millions de personnes, ont connu une forme d’acculturation dès l’époque des conquêtes espagnoles. À l’heure actuelle, c’est leur langue que certains essaient de sauver... Avec l’expérimentation d’école bilingue mapudungun-castillan.

C’est un témoignage de cette histoire qu’est venu apporter Patricio Riviera, mercredi au lycée Diwan. Un Mapuche actuellement exilé en France et naturalisé français qui a vécu douloureusement les heures sombres de la dictature de Pinochet. Alors qu’il était ingénieur dans les mines de cuivre du Chili, il a été emprisonné et condamné à mort. Une peine commuée ensuite à la prison à vie avant qu’il ne soit finalement expulsé vers la Roumanie en 1977. « Maintenant, j’aimerais pouvoir bénéficier de la binationalité franco-chilienne », explique celui qui est par ailleurs employé au Samu social de Paris.

Ce témoignage partagé avec les élèves avait été mis en place par l’intermédiaire de membres de l’association de Ingalan (partager en breton) qui apportent leur soutien à ce peuple dans leur lutte pour une reconnaissance de leurs droits.

Voir en ligne : Ouest-France 07 décembre 2012

Accueil > Groupes Locaux > Bro an Alre (Pays d’Auray) > Presse > Un Indien Mapuche témoigne au lycée Diwan - Carhaix
SPIP | squelette | | Mentions légales | Crédits | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0