Commerce équitable local et International.
Luttes et alternatives sociales et écologiques
Thomas Sankara : Nous encourageons l'aide qui nous aide à nous passer d'aide

Cinéma. Un festival aux accents latins à Auray

lundi 2 mai 2011, par Ingalañ Auray

Jean-Yves Le Mouillour et Gurvan Nicol, les membres alréens d’Ingalañ, vont organiser un festival de cinéma latin à Auray. Première mise en bouche, cet été, avant un lancement officiel, en 2012. Photo Gwen Rastoll

Auray se la joue latino cet été et dirige ses projecteurs vers l’Amérique du Sud. À l’origine du réchauffement envisagé : Ingalañ, une association de promotion du commerce équitable et de l’agriculture biologique.

L’association, dont le crédo est « distribuer, partager, égaliser » regroupe une soixantaine de membres dans toute la Bretagne. Basée à Rochefort-en-Terre mais très active à Auray, elle a lancé, ces dernières années, un pont au-dessus de l’Atlantique pour se rapprocher des cultures amérindiennes. En prolongement de son rôle d’information sur les peuples natifs d’Amérique, Ingalañ a accueilli plusieurs manifestations pour sensibiliser le public à la cause des Indiens Mapuches, qui se battent pour conserver leurs terres au Chili.

Coup d’essai en juin prochain

Jean-Yves Le Mouillour et Gurvan Nicol, les membres alréens d’Ingalañ, ont décidé d’aller plus loin. L’association va lancer un festival de cinéma latin en pays d’Auray, en partenariat avec la société parisienne Art en Caux, spécialisée dans l’organisation d’événements culturels. « Nous allons apporter notre éthique de l’équitable sur ce festival en participant à une sélection des partenaires engagés et en préparant l’installation de ce festival dans la ville », annonce Jean-YvesLeMouillour. Des conférences et des débats sur le commerce équitable sont ainsi au programme.

Lancement officiel du festival en 2012

Les premières représentations sont annoncées dès cet été, pour un coup d’essai qui éclaire le lancement officiel du festival, en 2012. Les deux complices d’Ingalañ ne s’arrêteront pas en si bon chemin : « Nous souhaitons implanter à Auray un centre d’art et de culture latins qui deviendrait la référence de la culture d’Amérique latine et de l’Europe latine en France ». Les porteurs du projet ont déjà reçu le soutien de Carmen Perez del Viso, à l’origine du Festival international de cinéma latin de Paris et du festival international de cinéma latin du pays de Caux.

Voir en ligne : Télégramme 2 mai 2011

Accueil > Groupes Locaux > Bro an Alre (Pays d’Auray) > Presse > Cinéma. Un festival aux accents latins à Auray
SPIP | squelette | | Mentions légales | Crédits | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0