Commerce équitable local et International.
Luttes et alternatives sociales et écologiques
Thomas Sankara : Nous encourageons l'aide qui nous aide à nous passer d'aide

Commerce équitable

Ingalañ et la ville partenaires

samedi 2 avril 2011, par Ingalañ Auray


Dans le cadre de sa politique de développement durable, la ville va signer une convention de trois ans avec l’association bretonne Ingalañ.

Un utilitaire chargé de tricoteuses professionnelles et d’un groupe électrogène est parti jeudi d’Auray, direction Tiéfora, au Burkina Faso. Trois membres d’Ingalañ resteront sur place pour installer le matériel et former la population, avant de passer le relais à une association locale.

 Soutenir le coton bio

Le voyage, organisé au pied levé, s’inscrit dans le cadre du projet breton Penn da Benn pour la valorisation du coton biologique burkinabé. Il s’agit de soutenir les producteurs de coton, de maintenir la transformation de la matière sur place et de valoriser les savoir-faire traditionnels. « Là-bas, on adapte le matériel à la fabrication des tissus, pour lesquels on se charge ensuite de trouver des débouchés en Bretagne. Soutenir la filière du coton bio burkinabé, c’est aussi lutter contre le maïs OGM dont Monsanto veut inonder le pays », souligne Hervé LeGal, porte-parole d’Ingalañ, à l’adresse d’éventuels partenaires. Outre la Région, qui lui verse 50.000€ par an, et le département du Morbihan (6.000€), deux villes soutiennent l’association : Guémené-sur-Scorff et Auray. « Nous leur avons versé une subvention de 1.700€ en 2010 et nous allons signer une convention de partenariat de trois ans. C’est important de soutenir de telles initiatives, qui vont contre le sens du courant », se félicite le maire Michel LeScouarnec. En contrepartie, l’association souhaite aussi s’investir localement. Le groupe local Ingalañ Bro an Alré, créé en février2010, fourmille de projets pour cette année.

 Un festival de cinéma latin en juin

Au premier rang desquels l’organisation d’un festival international de cinéma latin, début juin, à Auray. Au programme : projections et conférences sur les alternatives économiques. « Nous sommes une association apolitique, insiste sur ce point le porte-parole local, Jean-Yves LeMouillour. On veut créer le débat, partant du principe que l’on pense qu’un autre monde est possible ». Ingalan Bro an Alré relayera aussi la journée mondiale Via Campesina, qui commémore le massacre de 19paysans brésiliens en 1989. Une projection-débat, sur l’expulsion des paysans dans le nord du Chili, aura lieu dimanche 17avril, au cinéma Les Arcades. Les 8 et 9mai, tois indiens Mapuches du Chili viendront témoigner de leur lutte pour que leurs droits soient respectés. Enfin, le débarquement de cinq tonnes de vin bio en provenance de Bordeaux, le 18juin à Arradon, donnera lieu à un marché équitable et à des animations sur le port.

Contact Ingalañ Bro an Alré, tél.02.97.56.67.59 ou 06.48.00.43.22. Site Internet : bro-an-alre@ingalan.org

* Mathieu Pélicart

Voir en ligne : Télégramme 02 avril 2011

SPIP | squelette | | Mentions légales | Crédits | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0