Ingalan

Ingalañ


Commerce équitable local et International.
Luttes et alternatives sociales et écologiques
Thomas Sankara : Nous encourageons l'aide qui nous aide à nous passer d'aide

Les OGM : fausse solution, vraie catastrophe

jeudi 24 juillet 2014, par Ingalañ

C’est dans le plus grand secret que les premiers essais de coton OGM ont démarré en 2001 au Burkina Faso, en violant la convention sur la diversité biologique de 1992 et le protocole de Carthagène sur la biosécurité de 2000. Monsanto et consorts utilisent depuis le Burkina comme un cheval de Troie pour répandre les OGM en Afrique de l’Ouest.

Les OGM ont officiellement été introduits au Burkina Faso en 2003, plus précisément dans les exploitations de Kouaré (Fada N’Gourma) et Farakoba (Bobo-Dioulasso).

Les premières grandes distributions de semences de coton OGM, dit coton BT, ont eu lieu en 2008. 8500 hectares sont alors ensemencés. Aujourd’hui, grâce à la complicité de l’ancien gouvernement de Blaise Compaoré et à une implication directe du principal syndicat cotonnier UNPCB et des sociétés privées comme la française Géocoton (ex-Dagris), 70 % du coton produit au Burkina Faso est OGM. 

[...]

Lire la suite de l’article sur le site du programme Tinga Neere

Accueil > Burkina Faso > Une situation d’urgence, mais des solutions existent > Les OGM : fausse solution, vraie catastrophe
SPIP | squelette | | Mentions légales | Crédits | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0