Ingalan

Ingalañ


Commerce équitable local et International.
Luttes et alternatives sociales et écologiques
Thomas Sankara : Nous encourageons l'aide qui nous aide à nous passer d'aide

Marche CONTRE Monsanto de Ouagadougou, c'est PAS fini !!

dimanche 24 mai 2015, par Ingalañ

La Marche contre Monsato pour la Souveraineté Alimentaire de Ouagadougou est une réussite. Un des objectifs était de mettre les projecteurs sur le Burkina, c’est fait. Des 4 coins du monde les médias citent Ouaga ou le Burkina Faso lorsqu’ils parlent de la marche mondiale. Un autre objectif était de mettre le débat des OGM sur la place publique dans le pays, on peut dire que le problème est aujourd’hui largement posé et que le débat bat son plein.

La préparation de la marche et sa réalisation ont enclenché une dynamique citoyenne. Après le succès du 23 mai, le Collectif organisateur fait son bilan et prépare la suite de ses actions et de la lutte. Dès que celles-ci seront précisées, vous les trouverez en lien sur notre site.
Les soutiens, relais des informations et financier, restent donc d’actualité.

Rappelons que la marche de Ouaga, connectée à celle de Rennes, avait parmi ses objectifs la mise du problème OGM dans le débat public burkinabè et de signaler internationalement l’agression que subit ce pays par Monsanto. C’est 2 objectifs sont pleinement atteints, mais victoire n’est bien sûr pas criée.

Quelques photos de la marche

1er Texte d’appel du Collectif Citoyen pour l’Agro-Ecologie }

En début de cette année, alors qu’elle reconnaissait l’échec de son coton génétiquement modifié BT au Burkina Faso, la transnationale Monsanto annonçait l’entrée proche du maïs OGM dans le Pays.
Porte d’entrée pour l’Afrique dans la stratégie de la firme, le Burkina s’apprête donc à une seconde agression OGM. Celle-ci risque d’être déterminante pour l’avenir agricole et la souveraineté
alimentaire nationale. En effet, derrière le maïs attendent le sorgho, le niébé, l’oignon, la pomme de terre.

Mais si le coton BT a envahi le Pays avec la complicité du gouvernement de l’époque, sans informer le peuple des risques encourus et bien sûr sans son avis, la situation n’est absolument pas la même aujourd’hui. En octobre la société civile comme le peuple se sont levés et toujours debout. Il est dit et entendu par tous « PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT » - Ce qui signifie que les paysans trouveront un remède au syndrome Monsanto et compagnie, pour se réorienter dans  la paix et la quiétude vers l’agriculture paysanne, gage de la souveraineté alimentaire.

Le 23 mai 2015 aura lieu un évènement à Ouagadougou qui s’inscrira dans une action mondiale impliquant plus de 50 pays : La Marche Mondiale contre Monsanto. Soutenu par des organisations résistantes aux OGM ainsi que par des personnalités dans plusieurs pays, l’objectif du Collectif Citoyen pour l’Agro-Ecologie appelle à une Marche Contre Monsanto et Pour la Souveraineté Alimentaire. D’autres marches dans le Monde mettront les projecteurs sur le Burkina. Notre
objectif est de faire sauter la chape de plomb qui fait silence sur la situation et d’affirmer notre droit à décider de l’avenir agricole de notre Pays. Il est aussi juste de dire clairement, « Monsanto dégage ! ».

Ouagadougou, le Collectif Citoyen pour L’Agro-écologie du Burkina-Faso

Avec les soutiens de Smokey ; Joey Le Soldat ; Astrid ; Manu Chao ; Gambeat ; Joël Labbé ; Eugène Riguidel ; Marc Dufumier ; Christian Jacquiau ; Guizmo (Tryo) ; José Bové ; ...

Accueil > Luttes et Actions > Marche CONTRE Monsanto de Ouagadougou, c’est PAS fini !!
SPIP | squelette | | Mentions légales | Crédits | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0